Articles Tagués ‘F35’

china00

Si vous êtes un lecteur assidu (ce que j’espère :-)) de ce blog, vous constatez que j’y parle souvent de la DARPA, l’agence Américaine des projets de défense avancés (Defence Advanced Research Projects Agency). Dotée d’un petit budget de 3 milliards de dollars (autant que le programme français de dissuasion nucléaire !), cette agence a pour objectif de prévenir toute surprise stratégique. Je vous rappelle d’ailleurs l’excellente conférence d’une ex directrice de la DARPA, qui explique fort bien la philosophie de l’agence.

Je vous conseille aussi, par ailleurs, cet excellent livre de Michael Belfiore, sur le même sujet.

chine2

Aujourd’hui, après le Japon et avant la Corée du Sud, la Chine souhaite crée sa propre version de la DARPA. L’initiative rentre dans la logique du président Chinois Xi Jinping, qui a lancé un vaste programme de réorganisation de l’armée chinoise. Rappelons que le budget de la défense Chinois est d’environ 150 milliards de dollars (en augmentation de 7 à 8% d’après les prévisions). Nul ne sait aujourd’hui de combien sera dotée la nouvelle agence. Celle-ci sera gérée par un comité spécial (dont le nom peut être transcrit par « junweikejiwei »), dirigé par le physicien et académicien des sciences Liu Guozhi, un spécialiste du domaine des micro-ondes.

Les thématiques qui pourraient être abordées par cette nouvelle agence sont sans doute connexes aux projets qui ont déjà suscité l’intérêt des hackers officiels chinois (c’est un secret de Polichinelle), comme le programme F35, l’arme Laser du USS Ponce, ou le drone Global Hawk (autant de programmes dont on sait que la sécurité – aux dire du Pentagone – a été compromise).

chine3

Reste encore à savoir comment cette agence (dont la date d’entrée en service n’a pas été divulguée) pourra fonctionner. Car la DARPA américaine lance bon nombre d’initiatives de crowdsourcing, ou de collaboration ouverte par Internet, comme par exemple le forum Wait, What? A Future Technology Forum ou encore l’appel à idées pour le futur engin blindé de combat amphibie (ci-dessous, le design de l’équipe victorieuse, qui a au passage empoché 1 million de dollars).

chine1

Un mode de fonctionnement aux antipodes des habitudes du gouvernement chinois. A moins qu’une nouvelle révolution culturelle ne soit en marche…

helmet0

…ou tout comme. Il s’agit d’un concept que l’on avait déjà pu voir au salon du Bourget 2013, chez Finmeccanica. L’idée est de développer un casque permettant au pilote de voir au travers du plancher de son cockpit, avec un champ de vue à 360 degrés.

helmet2

Pour arriver à cette fonctionnalité, six caméras ont été intégrées à l’extérieur de l’avion ; les flux vidéo sont ainsi retransmis au casque du pilote. Ce dernier, lorsqu’il regarde vers le bas (par exemple), voit donc le sol en-dessous de lui, comme s’il regardait au travers du plancher. Une fonctionnalité qui requiert une période d’accoutumance.

Le casque, le F-35 Gen III Helmet Mounted Display System de Rockwell Collins, regroupe cette fonctionnalité avec les fonctions classiques d’un afficheur tête haute (HUD), directement projeté sur la visière du pilote. Combiné à un système de suivi du regard (eye-tracking), cela permet au pilote de gérer ses systèmes d’armes avec le regard (une fonctionnalité partagée par d’autres casques modernes). Les autres caractéristiques incluent une vision nocturne, une protection anti-Laser, un enregistrement vidéo et même une fonction « picture in picture ».

A ce niveau de précision, le casque en fibres de carbone doit être réalisé sur mesure pour chaque pilote. Mais bon, après 60 milliards de dollars dépensés pour le programme F35, c’est bien la moindre des choses, non ?

 

f35

Non, ce n’est pas une plaisanterie. Le célèbre avion F35 dont le développement fait couler beaucoup d’encre, tant en termes de technologies que de budget, vient de décoller d’un tremplin, modèle « saut à ski », installé sur la base d’essais de la Naval Air Station à Patuxent River.

On rappelle que le F35B est un avion dit STOVL pour « short take-off and vertical-landing ». C’est-à-dire qu’il est capable de décoller sur des surfaces très courtes, et sa tuyère orientable couplée au système de propulsion LiftFan® de Rolls Royce lui permet d’atterrir verticalement à la manière d’un Harrier.

f352

Le programme est controversé, en raison d’une part de son coût (1.5 trillions de dollars ( !) sur 55 ans de durée de programme – aujourd’hui, la facture s’élève déjà à 391,1 milliards de dollars) et d’autre part de problèmes techniques répétés. Ainsi, on peut citer les défaillances logicielles de l’Automatic Logistics Information System (ALIS), les défauts de navigation, du siège éjectable, du système de distribution de l’oxygène ou encore… l’impossibilité d’utiliser du fuel aéronautique si ce dernier provient d’un camion qui a été stocké au soleil (si, si).

Mais pourquoi faire un « saut à ski » ? En réalité, pour tester les capacités de l’appareil à décoller d’un porte-avion italien ou anglais (en l’espèce le HMS Queen Elizabeth, en cours de construction). Ces porte-avions, pour maximiser leur capacité d’emport, pourront être équipés d’un tel tremplin, à condition bien évidemment que les avions aient la capacité STOVL. Ci-dessous, une vue d’un harrier décollant à partir d’une rampe.

harrier

Les anglais doivent acheter 140 avions, et les italiens 90. Dans la vidéo ci-dessous, on voit bien l’orientation arrière de la tuyère, permettant de maximiser l’efficacité de la poussée au décollage.

Image du week-end: F35 Roll

Publié: 13 juin 2015 dans Aéronautique
Tags:,

L’image du week-end en prévision du salon du Bourget 2015 qui débute lundi: une image composite du F35A effectuant un tonneau à 360° avec son armement ((4 x GBU-12s et 2 AIM-9Xs). Enjoy!

F-35-roll