Un nouveau module radar… qui tient dans la main

Publié: 7 avril 2016 dans Electronique de défense, Non classé
Tags:, , ,

W-Band-Radar Demonstrator

Décidément, les radars qui tiennent dans la main ont la cote (voir mon article sur la puce développée à NTU). Des chercheurs de l’Institut Fraunhofer viennent en effet d’annoncer avoir développé un radar à haute fréquence capable de scanner son environnement sur 360°, et qui est suffisamment compact pour tenir dans la main.

Il s’agit en fait d’un capteur millimétrique, opérant à une fréquence de 94 GHz dans une bande de 15 GHz (bande W). Ces ondes millimétriques (la longueur est en effet comprise entre 1mm et 10mm), à la différence des fréquences optiques, sont capables de traverser tout matériau diélectrique (isolant électrique, en clair). Parmi ces matériaux : le verre, le bois, le plastique… Cela signifie qu’un tel capteur voit à travers ces obstacles, comme à travers la pluie, la poussière ou le brouillard. On imagine évidemment les applications militaires d’un tel dispositif.

Si l’on compare avec des systèmes identiques en service aujourd’hui, l’innovation est évidente : on passe d’un dispositif radar à base d’un substrat de céramique, et pesant plus de 5kg à une technologie de semiconducteurs à arséniure de gallium tenant dans l’équivalent d’une boite de cigarettes (pour être précis : 78 x 42 x 28 mm), et ne générant qu’une puissance de 10 milliwatts. Le composant critique en ce cas est le module haute-fréquence développé par l’Institut Fraunhofer.

radar4

Le système de scan repose également sur une antenne, possédant une lentille diélectrique et jouant le rôle d’émetteur et de récepteur. Elle comprend un miroir rotatif capable de guider les ondes millimétriques de manière à scanner l’ensemble du périmètre (ci-dessous). Bon, OK, j’ai un peu survendu : le scanner au complet mesure 20cm de diamètre (avec le paquet de cigarettes en question à sa base) et 70cm de haut. Il n’empêche qu’il s’agit d’un dispositif portable et léger, et ce grâce au module radar qui, lui, tient bien dans la main.

radar3

Un fantassin muni d’un tel dispositif pourrait détecter des objets à une distance de 3 km (cela dépend évidemment de leur taille), et ce sur 360° ! De la même manière, un drone muni d’un tel radar peut assurer ainsi une surveillance optimale de zone – au-delà de la détection, on peut également déterminer la direction de mouvement de la cible. Une nouvelle ère, donc, pour la détection d’objets ou de cibles sur un théâtre d’opérations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s