Articles Tagués ‘destruction’

eds2

Parfois l’innovation concerne des domaines de la défense autres que les drones, les robots, l’aéronautique ou la cyberdéfense. C’est par exemple le cas de la destruction de munitions, un problème récurrent pour les armées, notamment lorsqu’il s’agit de vieilles munitions de la première guerre mondiale avec des composants chimiques.

A Hawaii, dans les « Schofield Barracks » du champ de tir de Fort Shafter, l’US Army a installé un dispositif innovant pour la destruction sécurisée de munitions, l’EDS pour Explosive Destruction System.

 eds4

Le système permet de détruire les munitions sensibles comme les munitions chimiques, dans un système qui utilise des sas de confinement redondants, testés par détection de fuite d’hélium. Le système a été conçu par les Sandia National Labs ; il permet non seulement de confiner l’explosion provoquée par des charges linéaires placées le long des munitions – et donc l’effet de souffle, mais également de récupérer les fragments et la vapeur générés.

 eds1

Les armes chimiques que l’on peut traiter par l’EDS incluent : gaz moutarde, phosgene, agents de type G, VX, Lewisite, cyanogene, chloride, cyanure d’hydrogène,et la chloropicrine. Les obus jusqu’à 155mm sont traités. Bien que compact, le système nécessite une infrastructure de sécurité complète, telle que présentée ci-dessous.

eds3

L’armée américaine dispose de 5 EDS transportables, deux conçus en 2001 et trois dits « phase 2 » car de nouvelle génération.

Photos et illustrations (c) US Army