Des nouvelles de l’ordinateur quantique..et un lien avec l’IA

Publié: 20 septembre 2016 dans Contre-terrorisme, Informatique et IA, Non classé
Tags:, , , , , , , ,

dw4

Nous avons déjà parlé à plusieurs reprises dans ce blog de l’ordinateur quantique : je vous renvoie par exemple à cet article.

Pour mémoire, on rappelle qu’un tel superordinateur, imaginé par le physicien et Nobel Richard Feynman, repose sur le principe de l’utilisation des propriétés quantiques de la matière. Un ordinateur quantique manipule des qbits (ou qubits ou quantum bits) – voir l’article évoqué ci-dessus – et sa puissance est une fonction exponentielle du nombre de qbits manipulés. En traduction : plus un processeur quantique peut manipuler de qbits, plus il se rapproche du superordinateur rêvé par tous les informaticiens et capable de résoudre des problèmes jusque-là inattaquables.

dw1

Un calcul d’optimisation qui prendrait l’équivalent de l’âge de l’univers par un ordinateur classique serait résolu en moins de 10 minutes par un ordinateur quantique à 3000qbits. Inutile de souligner à nouveau la rupture stratégique et de souveraineté qu’amènerait un tel outil à la nation qui le posséderait.

qc3

Il y a quelques temps, la société canadienne D-Wave Systems, située à Burnaby, près de Vancouver, a annoncé avoir développé un ordinateur quantique (à 15 millions de dollars tout de même), acheté par Google ou la NSA entre autres (bien entendu je ne fais aucun rapprochement…), et capable de manipuler 512 qbits. Google a ainsi annoncé avoir constaté qu’un algorithme d’optimisation (dit « de recuit simulé ») était plus de 100 millions de fois plus rapide sur la machine de D-Wave que sur un ordinateur classique. Un exploit toutefois considéré avec méfiance par de nombreux spécialistes, dans la mesure où D-Wave a toujours refusé de divulguer les détails de ses tests, ni de procéder à des tests indépendants.

La société revient aujourd’hui sur le devant de la scène, avec un nouveau processeur quantique capable de manipuler 2000 qbits, et 1000 fois plus puissant que son prédécesseur, le D-Wave 2X.

dw2

Ce processeur utilise des micro-composants de niobium refroidis à l’helium liquide à une température proche du zéro absolu (en l’occurrence -273°C). Avec une telle machine, D-Wave annonce vouloir révolutionner la recherche opérationnelle et – c’est à la mode – l’apprentissage machine et l’intelligence artificielle.

Une telle machine, toutefois, ne pourra résoudre que les problèmes pour lesquels elle est optimisée ; les experts n’envisagent en effet le développement d’un véritable supercalculateur quantique qu’à partir de 2030. En l’occurrence, le nouveau processeur de D-Wave ne sait résoudre que des problèmes d’optimisation dits QUBO (Quadratic unconstrained binary optimization) – parmi lesquels, il est vrai, on trouve des problèmes de « pattern matching », d’optimisation ou certains algorithmes d’apprentissage.

Et c’est là que cela devient intéressant, car le développement de processeurs spécifiquement optimisés pour l’intelligence artificielle et en particulier le « deep learning » (le renouveau des réseaux de neurones) figure sur la feuille de route de nombre de fabricants de processeurs. Ainsi, NVIDIA a développé la carte DGX1, dédiée à l’apprentissage machine (et ne coûtant qu’environ 100k€).

dw3

Avec le développement du nouveau processeur de D-Wave, on commence à entrevoir une génération de machines quantiques spécifiquement optimisées, et qui permettraient de doper considérablement l’apprentissage non supervisé. Je ne rentre pas dans les détails, mais les grands défis de l’intelligence artificielle sont de ce type : détection d’anomalies dans des réseaux, identification de « patterns » dans les profils et comportements pour la lutte anti-terroriste, analyse automatique d’images complexes, etc…

dw5

Cela explique sans doute pourquoi D-Wave a été financée par plusieurs sociétés, dont Bezos Investment (fondée par la société du créateur d’Amazon, Jeff Bezos) et surtout, In-Q-Tel, la société d’investissement…de la CIA.

commentaires
  1. […] de l’ordinateur quantique et de ses implications pour le monde de la défense (voir par exemple cet article). La société IBM annonce d’ailleurs avoir développé et déployé deux nouveaux ordinateurs […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s