Une technologie duale pour l’analyse de sons au combat

Publié: 30 novembre 2015 dans Informatique et IA, Santé et médecine militaire
Tags:, , , ,

oto4

On connaissait déjà l’utilisation de l’analyse de sons en temps réel pour, par exemple, la détection de départ de coup. Mais ici, l’innovation concerne une application très duale et grand public ; la start-up Otosense, basée à Cambridge, est en effet connue pour avoir développé une application destinée à aider les personnes sourdes à reconnaître des alertes sonores : le téléphone, une sonnerie à la porte, un chien qui aboie, etc,…oto2

Ses applications sont téléchargeables sur smartphone, pour le grand public. Elle travaille également avec Orange, et dans le domaine de l’environnement industriel, et de l’automobile.

oto3

Mais récemment, cette société s’est trouvée dans le radar de l’US Air Force, et a finalement remporté un projet CRADA (Cooperative Research and Development Agreement) au profit du Battlespace Acoustics Division de l’armée de l’air américaine. Cette division qui fait partie du laboratoire de recherche du 711th Human Performance Wing de l’US Air Force a pour objectif (je cite) « d’optimiser la performance du combattant, à travers une approche centrée sur l’humain », et en l’occurrence l’audition.

Dans ce projet collaboratif, il s’agit d’utiliser la technologie Otosense pour équiper un dispositif de micros monté sur le casque du combattant, en vue de détecter les sons associés à des actions de combat et en particulier de reconnaître les situations de risque. L’idée est de pouvoir générer des alarmes destinées à fournir des informations aux sauveteurs et infirmiers du champ de bataille. Une approche originale et qui repose sur la plate-forme IATIS mettant en œuvre les algorithmes de détection, d’inférence, d’identification et de localisation de son développés par Otosense. Il s’agit ainsi, pour chaque type de combattant et de situation, de développer une base de données sur mesure associant des types de sons et les risques associés.

oto5

Ainsi, un fantassin ou un chasseur parachutiste seraient équipés du même système, mais avec des bases de données différentes permettant d’optimiser la détection de situations potentiellement dangereuses pour chacun. Malheureusement, et malgré mes recherches, il est difficile aujourd’hui de trouver davantage d’informations sur le programme, mais l’approche est innovante, et certainement disruptive.

Oh, et un dernier point en passant : derrière cette société prometteuse se cache… un français, Sébastien Christian, diplômé de l’université de Nice-Sophia Antipolis. Si vous voulez entendre sa conférence sur la sémantique, voici la vidéo de la conférence qu’il a donné à TEDx Cambridge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s