Un drone pour attaquer les réseaux wi-fi via un « Tactical Network Injector »

Publié: 21 juillet 2015 dans Informatique et IA, robotique
Tags:, , , , , , , , ,

drone

La société italienne « Hacking Team » fait décidément beaucoup parler d’elle en ce moment. La société à récemment fait les frais d’une attaque de pirates qui ont remplacé brièvement son nom de « Hacking Team » en « Hacked Team », en réaction à son logiciel Da Vinci, spyware destiné aux agences gouvernementales et décrit comme « ennemi de l’internet » par Reporters Sans Frontières.

hacking2

Aujourd’hui, on apprend sa collaboration avec la société InSitu, filiale de Boeing, qui développe des drones aériens tels que le ScanEagle ou le RQ-21A « Blackjack » (ci-dessous). Lors d’une rencontre au salon IDEX, les deux sociétés se sont rapprochées en vue de concevoir un système aéroporté, sur la base d’un drone, permettant de déployer une capacité de piratage d’un réseau wi-fi.

hacking3

La technologie repose sur le système TNI pour Tactical Network Injector, un module durci développé par Hacking Team, et permettant d’insérer un code malveillant afin de lancer des attaques au sein d’un réseau wi-fi. Ce mini-TNI est baptisé Galileo. La fiche marketing (plus que succincte) peut être téléchargée ici.

Bien que démentant que les discussions soient toujours en cours, on voit bien l’intérêt d’une telle technique, compte tenu des capacités des « network injectors ». Cette technologie n’es d’ailleurs pas nouvelle : il s’agit généralement de machines physiques rackables, capables d’injecter des contenus malveillants dans le trafic internet, généralement via des contenus non cryptés, comme des flux video YouTube. Ce qui est plus innovant, en revanche, c’est la capacité apparente d’embarquer de telles capacités dans un vecteur autonome aérien, pour pirater des réseaux wi-fi.

Il y a quelques temps, la société londonienne Sensepoint Security avait présenté le drone « Snoopy » (ci-dessous), capable d’intercepter des données échangées via smartphone sur réseaux sans fil.

hacking4

Les conversations entre Insitu et Boeing ont été publiées dans WikiLeaks.

commentaires
  1. FTS dit :

    C’est très intéressant à de gros risques puisque certains pays pensent créer / ont des PC reliés en Wi-Fi….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s