Spynel-M, une caméra thermique compacte pour la surveillance panoramique de sites critiques

Publié: 14 mai 2015 dans Contre-terrorisme, Electronique de défense
Tags:, , , , ,

20150415_123554_resized

Vue au dernier SOFINS, voici Spynel-M, la nouvelle caméra de la société HGH Infrared Systems, pour la surveillance de sites critiques. HGH est une société bien connue dans le domaine des systèmes optroniques pour applications industrielles, civiles et de sécurité. Depuis 33 ans, c’est l’un des experts mondiaux en optronique et technologies infrarouges (et c’est une société française !).

Au SOFINS 2015, HGH présentait la dernière-née de la gamme Spynel, le Spynel-M, un système thermique de surveillance panoramique, particulièrement compact comme le montre la photo ci-dessus. Ce système, embarqué facilement sur un véhicule quelconque, ne pèse en effet que 1,8 kg pour un encombrement réduit à 12×20 cm. Il consiste en une caméra thermique panoramique haute résolution, agissant comme un radar infrarouge capable de prendre des images panoramiques sur 360 degrés, surveillant ainsi une zone d’un diamètre de 1,5 km.

spynel1

Il peut donc être installé sur un mât, en haut d’un bâtiment, ou transporté sur une zone d’opérations. En sus de sa capacité de capture des images, le système est capable de réaliser une poursuite automatique d’objets mobiles, tels que des drones, ou des personnels (même rampants). A cet égard, les images présentées au SOFINS étaient particulièrement éloquentes. La détection d’un personnel est efficace sur une portée de 700m.

Enfin, une dernière fonctionnalité est inhérente à la nature du capteur : à la différence d’un radar, le capteur est ici passif, et ne peut donc être brouillé, ni localisé.

spynel2

Au-delà des applications classiques, on peut donc imaginer qu’un tel système puisse fournir, pour des sites sensibles, une surveillance efficace contre les micro-drones qui sévissent en ce moment. La combinaison des capacités de la caméra et du logiciel d’analyse CYCLOPE permet en effet la capture et le suivi de mobiles très difficilement détectables, comme le montre l’image ci-dessus.

J’avais parlé, dans un précédent article, des systèmes de la société KESTREL – la société française HGH n’est donc pas en reste. Elle démontrera d’ailleurs le Spynel-M lors du Forum Entreprises Défense 2015 à Versailles-Satory, France, du 20 au 21 mai.

Images (C) HGH, E. Chiva

commentaires
  1. FTS dit :

    Sourires, cela fait un certain temps que la STAT/Rens travaille sur ce genre de systèmes … simplement les crédits ne sont pas toujours suffisant pour déboucher …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s