Maintenir la supériorité opérationnelle par le big data

Publié: 27 février 2015 dans Informatique et IA
Tags:, , , ,

bigD

Le « plan d’implémentation » de l’armée de Terre américaine pour les années 2015-2019 vient d’être publié et il fait la part belle au « big data » (traitement automatisé massif de données, combinant techniques statistiques et apprentissage machine).

Cette initiative, baptisée « Very Large Scale Computational Analytics », a pour objectif de fournir une supériorité décisionnelle en « limitant la surprise tactique », en « améliorant la tenue de situation » et afin de « faciliter l’autonomie par le renseignement ».

arl

Concrètement, il s’agit de pouvoir traiter de grandes quantités de données en temps quasi-réel. L’idée est ainsi de connecter un système C4ISR à un système évolué d’analyse de données, en combinant analyse prédictive et simulation. Cela inclut la modélisation de réseaux à grande échelle (incluant les systèmes de cyberdéfense et de guerre électronique),mais également la maîtrise progressive par l’US Army de techniques de distribution multi-échelles et de parallélisation, techniques jusqu’ici essentiellement réservées aux professionnels du calcul haute performance.

Des technologies jusque-là essentiellement confinées dans des laboratoires (apprentissage machine, modélisation multi-agents, parallélisation….) se trouvent donc aujourd’hui au centre des priorités de l’armée américaine pour les 4 ans à venir.

Vous pouvez télécharger le plan complet ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s